• Elise

Zhan Zhuang, kesako?

En Chine “Zhan” signifie rester immobile/ rester debout et “Zhuang” veut dire pieu/le pilier. En Occident, dans les arts énergétiques internes et externes nous l’appelons plus communément, la posture de l'arbre.


Les références remontent aux anciens exercices que l’on retrouve dans le "classique interne de l’Empereur Jaune", Le Huang Di Nei Jing, qui est le plus ancien livre médical.

Zhan Zhuang est une ancienne technique d’entraînement qui allie les arts martiaux, la médecine traditionnelle chinoise et la méditation.

Cette technique demande une pratique assidue et régulière.

La posture, a été traditionnellement pratiquée et transmise de manière secrète au sein de cercles d’arts martiaux et accessible au public au cours du XXème siècle.


Aujourd’hui, beaucoup de praticiens, incluant les personnes qui pratiquent et étudient le Tai Chi, le Xing Yi, le Bagua ou le Qi Gong utilisent cet exercice afin d’y développer leur niveau de pratique et technique.


Le Zhan Zhuang Gong se pratique à tout âge, où il est adapté selon les capacités de chacun.

En Médecine Traditionnelle Chinoise, où sont pratiqués des mouvement de Qi Gong celui-ci est très souvent utilisé.


En Chine, cette pratique a atteint des somment de raffinement et a été popularisée par Maître Wang Xiang Zhai (1885-1963) très célèbre maître d’art martiaux et le créateur du Yiquan (boxe de l’esprit) est connu pour ces mots : « Immobility is the mother of any technique ».


Cet enseignement est un joyaux et fait partie de l’héritage culturel notamment grâce aux générations de maîtres qui se sont transmis ce savoir afin qu’il ne soit jamais oublié.


A pratiquer sans modération !











Image francescodalpino

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout